Le thème du solstice d'hiver 2020 Le nouveau cycle d’un an qui part du solstice 2020 commence le 21 décembre à 10h 02 en temps universel, soit 11h 02 en France. Quand le Soleil rentre dans le Capricorne, Mercure y est déjà, tout juste arrivé, ils sont en conjonction.

Mercure a donc ouvert la voie vers les caractéristiques du signe, par exemple la réflexion méditative, la recherche de la sagesse et de la vérité. Les communications qui suivront dans l’année pourront être colorées par cette quête de l’authentique et de la compréhension de concepts à longue portée, à validité profonde, solide et réelle. Assez de superficiel ! Les médias et nos egos agités par des considérations incessantes et frivoles, juste des façons de passer du temps et de se donner de l’importance, pourront viser à des idées plus valables et productives. D’importants projets peuvent être conçus et réfléchis pour des mises en place plus signifiantes. C’est le moment de travailler à des visions pour l’avenir, qui prennent en compte le changement d’énergie et la mutation actuelle du monde. Tout en tirant les leçons du passé.

Le fait important de ce nouveau cycle est que Saturne vient de changer de signe. De sa maîtrise en Capricorne, où il était installé depuis deux ans et demi, il est passé dans sa maîtrise du Verseau. Pas tout seul : immédiatement rejoint par Jupiter. C’est une conjonction étroite entre les deux planètes qui signe ce devenir. Or, ce sont deux planètes polarisées, Saturne qui concentre, Jupiter qui épanouit. Ouverture et fermeture, inspir et expir, augmentation et concentration. Le rythme de la Vie et de l’Energie. Dans le Verseau ils agissent sur des visions d’avenir et de progrès, humain et spirituel. La conscience est à l’honneur, elle cherche la Vérité dans la Bienveillance.
Ils sont conjoints dans la même journée du 21, à 18h 20 en temps universel. C’est exceptionnel que cela ait lieu le même jour que ce solstice ! Un clin d’œil du ciel. Equilibrer le plus et le moins, le passé et l’avenir, l’expansion et la mesure. La liste serait longue si on voulait la poursuivre, à vous d’imaginer.

Certainement on aura la possibilité  de mieux respirer que lors de ce douloureux vécu des toutes dernières années. Du moins pour ceux qui choisissent de s’élever jusqu’à ce niveau de sagesse et de patience, confiants dans le processus d’accès à la paix et à la réalisation qui est le potentiel en cours de manifestation en ce moment, potentiel déjà réalisé dans l’astral supérieur. Ce potentiel se met en place quand le nettoyage des basses énergies se poursuit.

Ce nettoyage est de notre responsabilité. C’est à nous de retirer de nos cœurs les rancunes vindicatives, la haine et le dénigrement. A nous de guérir les colères provoquées par les injustices subies, de rassurer les peurs de nos egos. Transmutons ces émotions encore infantiles, par l’amour et la lumière. Nos blessures ont si peu d’importance dans la lumière transcendante de l’amour divin, qui les efface et dans lequel nous renaissons.

 Affirmer notre foi absolue dans la victoire de la lumière est aussi notre responsabilité, à chacun de nous. Quels que soient nos doutes et nos craintes, réaffirmer cette confiance est ce qui lui permet de se répandre dans l’univers. Ne nous laissons pas aller au découragement, même s’il semble souvent justifié devant les circonstances apparentes. Elles ne sont qu’apparentes. Elles sont le résultat de ce nettoyage, qui dévoile les ombres et les obscurités qui étaient déjà là, simplement cachées. Cette mise en lumière est ce qui permet de les dissoudre en les éclairant.

Uranus dans sa conjonction avec la Lune Noire effectue également un travail important : il révèle les ombres jusques là où on ne les soupçonnait pas. Ce n’est pas toujours gratifiant, et chacun de nous peut voir en lui avec assez de résistance sa propre ombre, et ses effets négatifs. Et bien courage, nous ne sommes pas encore des anges, et être réaliste sur ses propres zones sombres n’empêche pas de glorifier sa propre lumière en même temps. Soyons bienveillants, y compris avec nous-mêmes. Cette acceptation de soi, intégralement, est ce qui nous permet de nous éveiller en nous unifiant. Le Soleil et Mercure entamant un trigone avec Uranus peuvent canaliser nos prises de conscience grâce à la sagesse.

Voici pour la pensée, la réflexion, la communication et la conscience. Et que disent les planètes féminines ? Vénus pleine de fougue et de passion dans le Sagittaire culmine dans le thème (pour la longitude de la France). C’est la Déesse, celle qui éclaire notre chemin vers l’illumination. L’amour est la voie de la réalisation, mais elle est aussi la maîtresse des affaires humaines. Que tous nos choix importants, même les plus terrestres, soient guidés par sa douceur et sa beauté. Elle est guérissante, enseignante, initiatrice. Dans et par la Joie.

La Lune, la mère divine, est le cadeau de ce cycle : dans le Poissons, conjointe à Neptune, elle est l’infinie Compassion. Elle sait pardonner, effacer, oublier, pour ne se souvenir que de l’extase dans la lumière divine. Elle sait s'unir en communion à tout être, de toute sorte, tout niveau. Intuitive et médiumnique, elle nous permet d’être connectés à la Parole intérieure et d’être guidés dans toute circonstance. Elle fait fondre nos egos et nos résistances, nous enveloppe d’un cocon de tendresse et de douceur. Elle nous parle de notre appartenance au Divin, car elle est la Mère de Dieu, la Mère de la Création, la mère de chacun d’entre nous.

Voilà ! Beaucoup de majuscules dans ce nouveau cycle, c’est ainsi.

Joyeux solstice et renaissance de la lumière.