Index de l'article

Kryon, dites-vous que toutes les choses que nous avons faites sont dans notre Akash, que nous pouvons nous en souvenir ? Oui. Alors pourquoi devons-nous avoir des lectures akashiques, pour rejeter ce qui nous pose problème, comme des noyades ou des assassinats, toutes ces expériences qui continuent de se rejouer toujours dans des vies et des vies, qui nous empêchent de dormir et d’accomplir des choses ? La réponse en est que dans une basse énergie, c’est là que va votre conscience. Ça vous va ? Toutes les bonnes choses sont là. Les plus belles fois où une femme a donné la vie à un enfant, qui regarde dans ses yeux pour la première fois, l’euphorie de l’amour, tout cela est là. Se sentir bien est très, très spirituel, très chers, c’est naturel, une bénédiction. Pourquoi ne ressentez-vous pas cela ? Parce que vous avez choisi une plus basse conscience ; et cela est en train de changer, chers amis.

Certains d’entre vous vont commencer à se souvenir des bonnes choses, c’est intéressant, c’est marrant. Il y en aura qui se souviendront, qui sauteront de joie et en pleureront, et diront qu’est-ce qui cloche avec moi, il me faut voir un docteur. Ah ah, alors il y aura des docteurs du bonheur, que vous irez voir quand vous serez trop heureux. Voilà ce que font les hommes, vous penserez que quelque chose ne va pas quand vous deviendrez équilibrés, parce que vous ne l’avez jamais été. Vous pensez toujours au négatif, et c’est l’habitude dont nous parlons et qui va changer. C’est déjà en cours, mais les vieilles âmes l’attendaient, et commencent à apprendre comment le créer. Rentrez à l’intérieur et penser aux bonnes choses, supprimez celles que vous ne voulez pas aborder. C’est votre Akash ! Comme on vous l’a dit vous avez le pouvoir sur votre propre Akash, c’est vrai ! Certains veulent vous dire que vous n’avez le pouvoir sur rien du tout. Le pire c’est quand ils disent que votre corps fait ce qu’il veut, que vous n’avez qu’à le regarder. Vous avez le contrôle absolument sur tout. C’est un apprentissage, comme un exercice de plus haute conscience, tout est là, vous êtes venus équipés de toutes ces informations, ces mécanismes si vous voulez, implantés dans votre âme. Les meilleures choses qui arrivent, les plus grands défis, arrivent tous pour vous équilibrer.

La sagesse, que vous avez vue et expérimentée, même celle que vous avez jetée, est là. Toute la sagesse. Rien ne manque. Il y en a qui pensent que dans les mémoires akashiques seulement certaines choses persistent, la façon de mourir et renaître, ce n’est pas comme ça. Tout est là, accumulé dans un ordre magnifique. C’est l’être humain qui décide en revenant de le retraduire en misère. C’est une clé pour le bonheur, de vous débarrasser du système de choix dont vous avez décidé qu’il était bon pour vous. C’est le libre arbitre. Dans une conscience élevée, jetez les choses qui vous dérangent, qui vous vieillissent et vous ennuient, qui vous rendent un peu dingue. Regardez-les de plus loin. Commencez à comprendre que quand elles viennent dans votre vie, vous avez le contrôle de comment vous pensez et croyez, comment vous dormez, et que c’est ok de vous réveiller heureux. C’est parfait de poser vos pieds sur le sol en disant merci mon Dieu, c’est un bon jour, juste comme le précédent. S’il y a des défis sur mon chemin, aide-moi à les comprendre et à utiliser ma sagesse pour les résoudre. Que je sorte d’un défi sans m’en souvenir comme d’un problème, en paix avec toutes choses.

C’est ça l’équilibre qui vient à vous, à partir de ce qui est implanté dans votre âme, très chers votre âme est venue équipée pour l’équilibre. Oh il y a plus, le gros morceau, ensuite j’arrête. Avant même de parler du karma, j’y viendrai dans la deuxième partie, ou des contrats, même chose, le gros morceau. Comment pouvez-vous comprendre que la base, la ligne de base de vous-même, est Dieu. Vos écritures y ont toutes fait allusion : fait à Son Image. C’est une métaphore, ce Dieu à qui vous avez attribué un genre, comme vous le faites toujours car pour vous tout a un genre, vous dites que vous êtes une image de ce qu’est Dieu, fait à son image signifie fait dans l’amour. Vous êtes une part de Dieu, votre âme-même est connectée à cette totalité de Dieu. Quand vous atteignez votre soi supérieur pour demander si vous pouvez l’incorporer dans votre être quadri-dimensionnel, votre soi supérieur vous sourit et dit « je pensais que tu ne le demanderais jamais ». Et en vous commenceront à affluer des choses, qui réjouiront la moindre cellule de votre corps. Elles reconnaîtront la santé, le bien-être, le bonheur, la paix, la cohérence, toutes ces choses divines. A vous d’assumer et de vous imprégner d’autant que vous pouvez, aussi rapidement que vous pouvez ou voulez l’absorber, cela devient ce que vous êtes.

Voilà la beauté. Chacun de vous est un ange, chacun de vous. En apprentissage direz-vous, commençant à absorber ce qui a toujours été vous. Je reviendrai, ça continue, c’est l’histoire du magnifique être humain. Et il en est ainsi.